La magnétothérapie, une solution pour traiter l’incontinence urinaire

Incontinence urinaire
Publié le : 16 septembre 20194 mins de lecture

La magnétothérapie est une médecine non conventionnelle utilisée dans plusieurs cas de maladie. Elle consiste à appliquer des aimants thérapeutiques sur les zones du corps pour soulager la douleur et le stress, augmenter l’énergie et rééquilibrer le corps. La thérapie avec les aimants est parmi les solutions pour traiter l’incontinence urinaire

Traitement de l’incontinence urinaire.

On peut traiter l’incontinence de plusieurs façons. Le traitement dépend du type de l’incontinence : outre la magnétothérapie, l’incontinence urinaire d’effort peut être traitée par la rééducation. Si ce traitement se voue à l’échec, on recourt à un traitement chirurgical. Ces dernières années, un nouveau traitement est apparu : la pose d’une bandelette synthétique. Autre traitement qui donne des résultats satisfaisants c’est la pose d’un matériel artificiel dans la région du sphincter ou la confection d’un sphincter artificiel. Pour l’incontinence urinaire par impériosité ou les besoins urgents d’uriner, on peut recourir à des traitements médicamenteux.  

En cas d’échec, les malades peuvent mettre des Slips absorbants Tena qui se déclinent en différents modèles. L’incontinence urinaire Slips absorbants Tena est destinée aux adultes pour protéger la fuite urinaire. Les slips absorbants s’enfilent comme des sous-vêtements traditionnels. Il existe des modèles pour femmes et pour hommes et de différentes tailles et de capacité. Ces slips ne sont destinés qu’aux personnes non dépendantes.

Les personnes à risque de l’incontinence urinaire

L’incontinence urinaire se traduit par une fuite de l’urine du jour comme de la nuit, une envie fréquente d’uriner. Les personnes âgées sont les plus exposées à l’incontinence urinaire, car les risques liés à des troubles neurologiques deviennent de plus en plus évolutifs selon l’âge et les muscles pelviens perdent leur tonicité. Les diabétiques souffrent aussi de l’incontinence urinaire. Par rapport aux hommes, les femmes sont les plus exposées à l’incontinence urinaire en raison de l’accouchement, de la grossesse et de la ménopause.

Les facteurs de risque sont la sédentarité et l’obésité. Du fait du surplus de poids, une pression sur la vessie et le plancher pelvien entraîne l’incontinence urinaire. La toux provoquée par le tabac aggrave la fuite de l’urine. Autre facteur de risque : l’anxiété et le stress.

Prévention de l’incontinence urinaire

Des précautions et des mesures sont à prendre pour diminuer le risque de l’incontinence urinaire. Étant donné que le surplus de poids est source de l’incontinence urinaire, la solution simple et efficace est de garder votre poids idéal. Les femmes enceintes et celles qui viennent d’accoucher doivent pratiquer de l’exercice pour renforcer les muscles du plancher pelvien.

Pour les hommes, prévenir l’inflammation de la prostate par l’utilisation d’un préservatif et soigner les infections urinaires. Arrêter de fumer parce que la toux chronique provoque une incontinence urinaire occasionnelle. Boire suffisamment de l’eau afin d’éviter la concentration de l’urine.

Plan du site